Instable

  • Les Hommes penchés

    France

    Mât chinois

  • 55mn
    Dès 8 ans
Instable - Les Hommes penchés
Instable - Les Hommes penchés
Instable - Les Hommes penchés
Instable - Les Hommes penchés
Instable - Les Hommes penchés

Présentation

Au début, il y un rêve : celui d’accrocher un mât chinois sur une ligne presque invisible, un fil de fer, laissant l’objet en mouvement. Enclin à maîtriser son corps et à se confronter au risque, le jeune
circassien Nicolas Fraiseau entreprend un jeu d’équilibre avec un mât pour horizon. Sans hauban ni accroche fixe au départ, le mât est alors plus instable que l’homme, obligeant ainsi l’artiste à trouver une stabilité en lui, un ancrage, un centre. À travers cette figure qui tente de s’élever par tous les moyens, le spectacle déploie sa puissance dans la fragilité et les limites de la condition humaine.

 

" Nicolas Fraiseau, « chef d’orchestre des accidents », comme il se définit lui-même, n’en finit pas d’escalader pour mieux tomber. Entre fiction et réalité, le danger surfile d’anxiété cet exercice de construction que la beauté verticale du mât illumine. (…)"
Instable, comme son titre l’indique, égrène mille et une manières de chuter, de se récupérer et de recommencer pour la énième fois le même boulot. (…)
Que devient alors la performance dans ce contexte ? Elle se fait attendre mais finit par arriver. Elle se métamorphose au passage, se déplaçant vers des fronts plus subtils, ceux de la lutte pour l’équilibre, de la revendication de l’instabilité comme essence humaine et enjeu artistique."
Le Monde


« Dans Instable, le jeune circassien donne non seulement au mât chinois une autonomie qui lui est encore assez rarement offerte dans le cirque actuel, mais il le fait avec l’exigence et la folie du rêve qui a motivé́ son projet : celui « d’accrocher un mât sur une ligne presque invisible qui était un fil de fer ». Sur sa tige métallique, Nicolas Fraiseau côtoie l’absurde avec une grâce qu’il laisse opérer sans chercher à la souligner. Suspendu entre comique et tragique. »
La Terrasse

Idée originale et jeu Nicolas Fraiseau
Mise en scène Christophe Huysman
Regards extérieurs Mads Rosenbeck et Maël Tebibi
Création lumière Eric Fassa
Création son Robert Benz
Scénographie Nicolas Fraiseau, Christophe Huysman en collaboration avec Sylvain Fertard
Costumes Mélinda Mouslim
Constructions Sylvain Fertard et Michel Tardif
Régie générale Robert Benz
Administration/production Christine Tiana
Assistante diffusion Manon Cardineau
Presse et relations extérieures Olivier Saksik - elektronlibre

 

Production Les Hommes penchés
Avec l'aide de la SACD / dispositif Processus cirque et l’aide à l’écriture et à la production de l’association Beaumarchais - SACD. Avec le soutien de l'Espace Périphérique / Mairie de Paris – Parc de la Villette, de Latitude 50 - Pôle Arts du cirque et de la rue
Résidence de création et soutien des Arènes de Nanterre – Lieu de fabrique
Accueil en résidence à Mimulus de Fresnay-en-Sarthe, à Cirk'Eole et à l’Académie Fratellini
La compagnie est soutenue par la DRAC Ile-de-France et bénéficie du dispositif d'aide à la permanence artistique et culturelle de la Région Ile-de-France

Une manière d’être au monde – décentrée, attentive aux à-côtés, jamais tout à fait stabilisée. Toujours, l’écriture au centre du geste déployé, les Hommes penchés portent parole, disent ce qu’ils pensent, vivent, traversent du monde. Toujours, la question du corps au coeur de la représentation. D’équilibres instables en entreprises vertigineuses, à l’impuissance nul n’est tenu.

Dates et horaires