UNE 4ème EDITION QUI S’ADAPTE !

La 4ème édition de la BIAC doit s’adapter et se transformer après les annonces gouvernementales du 7 janvier 2021. En effet, cette BIAC qui a été préparée, peaufinée durant deux ans par les équipes d’Archaos et qui devait être un moment de retrouvailles ne pourra malheureusement pas rencontrer le grand public, crise sanitaire oblige, mais pourra tout de même accueillir des professionnels lors des « Rencontres Professionnelles ». Cette position pourra néanmoins évoluer au cours du mois de février prochain si les contraintes sanitaires le permettent et si notamment les lieux culturels sont autorisés à rouvrir.

• SPECTACLE REPORTÉ OU ANNULÉ ?
Toutes les informations seront mises à jour quotidiennement sur le site internet de la BIAC et relayées par nos réseaux sociaux.
+ info
 
• LES RENCONTRES PROFESSIONNELLES
Les Rencontres réservées aux professionnels du monde de la Culture sont maintenues et se dérouleront du 3 au 6 février et du 10 au 13 février 2021. C’est ainsi que l’un des fondamentaux de l’événement, être une Biennale de création, sera préservé. Près de la moitié des spectacles initialement programmés pour cette édition étaient des spectacles joués en première mondiale. La BIAC maintient son engagement pour la création et présentera lors des Rencontres pour les professionnels, 20 spectacles en première.
D’autres spectacles et créations seront également présentés aux professionnels entre le 21 janvier et le 21 février, en dehors de ces Rencontres.
+ info  /  Contact • pro@archaos.fr

Boate

  • Cirque Rouages

    France

    acrobaties en tous genres

  • 40mn
    Dès 7 ans
    En plein air
    Gratuit
© Julien Athonady
© Julien Athonady
© Laurent Nembrini

Teaser

Présentation

Deux hommes en mouvement, en équilibre ou en chute... sont en migration. Sur leur dos, une boîte en bois brute, pesante comme leur passé, vide comme leur avenir. Sans un mot, ils défient les lois de la pesanteur et mènent une danse au rythme de cette boite. Leurs corps parlent, le danger menace mais la prise de risque est joyeuse et victorieuse. Ils tracent ainsi leur chemin vers une nouvelle vie, avec la légèreté et la désinvolture des jeunes gens plein de force et d'espoir et nous embarquent dans leur odyssée.


Représentation organisée avec le réseau R.I.R. dans le cadre de la Saison Régionale Rue & Cirque soutenue par la Région SUD Provence Alpes Côte d’Azur, partenaire principal et par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC PACA).

Création collective – Adaptation libre de Bilal Sur la route des clandestins de Fabrizio Gatti
Idée originale Émilien Agate

Écriture dramaturgique et mise en scène Élodie Cercleux

Acrobates Émilien Agate/Florent Finot

Composition et interprétation musicale François Guillemette, Mael Oudin
Scénographe Clément Agate

Production Marie Delor

Administration Stéphanie Buirette

Avec le soutien financier de la Région Grand Est  
Partenaires publics le Conseil Régional du Grand-Est et le Conseil Général de la Meuse. Coproductions et accueils en résidence Théâtre Transversales-Scène conventionnée cirque-Verdun.

Accueils en résidence le 37ème parallèle de Mettray, la Grainerie de Balma, la Transverse de Corbigny
Soutiens le Mémo de Maxéville, la Grange Aussibal de Saint-
Julien-en-Vercors, la commune de Bussières, le Hangar Saboté de Sarzeau, Azul Bangor.

Le Cirque Rouages est un collectif créé et codirigé par 9 artistes, techniciens, musiciens et constructeurs passionnés, tous désirant assembler leurs rouages dans le but de créer une mécanique poétique, musicale et corporelle.

Aujourd’hui entourée d’une trentaine d’autres artistes et techniciens associés, la compagnie s’inscrit dans une démarche de création où la recherche s’articule tantôt autour de scénographies mécaniques et de mouvements circassiens, tantôt autour du mouvement dansé et du mime, avec comme volonté commune, une musique en live.

Essentiellement présents en rue et en chapiteau, nous défendons un spectacle accessible à tous, tout public, et où l’engagement se situe dans l’idée de marquer l’imaginaire de chacun et de susciter des « rêves collectifs que chacun s’approprie et partage avec les autres pour passer du je au nous » Roland Gori, Un monde sans esprit, la fabrique des terrorismes.

Site web

Dates et horaires