UNE 4ème EDITION QUI S’ADAPTE !

La 4ème édition de la BIAC doit s’adapter et se transformer après les annonces gouvernementales du 7 janvier 2021. En effet, cette BIAC qui a été préparée, peaufinée durant deux ans par les équipes d’Archaos et qui devait être un moment de retrouvailles ne pourra malheureusement pas rencontrer le grand public, crise sanitaire oblige, mais pourra tout de même accueillir des professionnels lors des « Rencontres Professionnelles ». Cette position pourra néanmoins évoluer au cours du mois de février prochain si les contraintes sanitaires le permettent et si notamment les lieux culturels sont autorisés à rouvrir.

• SPECTACLE REPORTÉ OU ANNULÉ ?
Toutes les informations seront mises à jour quotidiennement sur le site internet de la BIAC et relayées par nos réseaux sociaux.
+ info
 
• LES RENCONTRES PROFESSIONNELLES
Les Rencontres réservées aux professionnels du monde de la Culture sont maintenues et se dérouleront du 3 au 6 février et du 10 au 13 février 2021. C’est ainsi que l’un des fondamentaux de l’événement, être une Biennale de création, sera préservé. Près de la moitié des spectacles initialement programmés pour cette édition étaient des spectacles joués en première mondiale. La BIAC maintient son engagement pour la création et présentera lors des Rencontres pour les professionnels, 20 spectacles en première.
D’autres spectacles et créations seront également présentés aux professionnels entre le 21 janvier et le 21 février, en dehors de ces Rencontres.
+ info  /  Contact • pro@archaos.fr

Les hauts plateaux

  • Compagnie les mains les pieds et la tête aussi

    France

    trampoline, acrobatie, portés, contorsion, danse

  • 1h15
    Dès 10 ans
© Brice Robert
© Brice Robert
© Brice Robert
© Brice Robert
© Brice Robert
© Brice Robert
© Brice Robert
© Christophe Raynaud
© Christophe Raynaud
© Christophe Raynaud
© Brice Robert
© Christophe Raynaud
© Christophe Raynaud
© Christophe Raynaud
© Christophe Raynaud

Teaser

Présentation

Les ruines racontent l’exil, les guerres, les exodes climatiques et politiques. Lignes de fragment, allégories du temps, elles mêlent savoir et imaginaire. Les ruines sont l’espace du possible, elles sont sans âge et participent à la concordance des temps. Juxtaposition, contiguïté, elles incarnent la coexistence des époques. Encore fumantes, elles sont le ferment de la révolte, conduisent à l’insurrection, figurent l’émeute. Le sublime de la ruine restitue quelque chose de la violence qui a présidé à son origine. Fumée de récits aussitôt dispersés… Cette entrée par les ruines nous emmène vers nos propres confins, la région de notre fascination pour ce monde qui nous entoure et auquel nous contribuons. Cependant ce ne sont pas des ruines que vous verrez sur le plateau mais un chantier prometteur, celui des aventures humaines qui traversent le temps, qui perdurent et mettent en œuvre les solidarités. Les envolées poétiques et acrobatiques qui, avec élégance, se jouent de l’apesanteur.

Conception Mathurin Bolze
De et avec Anahi De Las Cuevas, Julie Tavert, Johan Caussin, Frédéri Vernier, Corentin Diana, Andres Labarca, Mathurin Bolze
Dramaturgie Samuel Vittoz
Scénographie Goury
Machinerie scénique & régie plateau Nicolas Julliand
Composition musicale Camel Zekri
Création sonore & direction technique Jérôme Fèvre
Création lumière Rodolphe Martin
Création vidéo Wilfrid Haberey
Création costumes Fabrice Ilia Leroy
Construction décor par les ateliers de la MC93 Bobigny

 

Production déléguée Compagnie les mains, les pieds et la tête aussi
Coproducteurs Le Manège – scène nationale – Reims, La Brèche à Cherbourg et le Cirque-Théâtre d’Elbeuf - Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie, La Comédie de Valence – CDN Drôme-Ardèche Pôle européen de création – Ministère de la culture / Maison de la danse de Lyon, Théâtre La Passerelle à Gap, scène nationale des Alpes du Sud, Bonlieu – scène nationale d’Annecy, Le Vellein, scènes de la Capi, Malraux scène nationale Chambéry Savoie, MA scène nationale - Pays de Montbéliard, MC93 Bobigny – Maison de la culture de Seine Saint Denis, Dans le cadre du soutien du FONDOC, CIRCa-Pôle National Cirque, Auch Gers Occitanie, La Verrerie d’Alès, Pôle national cirque Occitanie , Le Cratère – scène nationale d’Alès, Le Parvis – scène nationale de Tarbes.
Avec le soutien de la commission nationale d’aide à la création pour les arts du cirque du Ministère de la Culture et de la Communication. Avec le soutien de la région GRAND EST et du Centre National des Arts du Cirque au titre de l’insertion professionnelle.

La compagnie est conventionnée par la D.R.A.C. et la Région Auvergne Rhône-Alpes ainsi que par la Ville de Lyon au titre de son projet artistique et culturel.

Dans ce qu’il décrit avec justesse comme un « spectacle de trampoline et de mondes en suspension », le metteur en piste confirme son talent pour créer des environnements poétiques et inédits pour l’évolution des corps des circassiens. Avec une inventivité et une élégance qui ne se démentent pas, il campe un monde qui bascule, le rapport au monde qui se réinvente, la résilience par la joie et par l’adaptabilité. Puissant, émouvant, un spectacle qui marque. Toutelaculture.com

Créée à Lyon en 2001, la Compagnie les mains les pieds et la tête aussi dédie son activité à la recherche, à la création et à la diffusion du cirque contemporain. Créations originales, collaborations artistiques, projets issus de compagnonnages sont régulièrement présentées en France et à l’étranger. Événements et cartes blanches lui sont confiés à mesure que le regard porté par cet artiste, interprète et concepteur, embrasse un vaste réseau d’artistes mobilisés par des écritures nouvelles. Alternant recherche, mise en scène, interprétation et conseil artistique, Mathurin Bolze ne cesse de réinterroger les arts du mouvement et de la scène avec le désir que les affinités artistiques et humaines soient motrices de cette recherche.

Site web

Dates et horaires

Vous aimerez aussi