Les Hétérographies circassiennes

  • France

    Cirque et sciences humaines

  • 1h
    Dès 15 ans

Présentation

Ethnomusicologie & clown
Olivier Tourny et Cédric Paga

Cédric Paga, clown et auteur de cirque, et Olivier Tourny, ethnomusicologue et directeur de recherche au CNRS, IDEMEC, ont comme point de départ une enquête de terrain dans un monastère
chrétien mixte d’un village arabe en Israël, et s’interrogent sur la pratique de l’ethnomusicologie.

Sciences politiques & jonglage contact
Vincent Geisser et Vincent Berhault
Vincent Berhault, auteur de cirque, metteur en scène et jongleur, et Vincent Geisser, chercheur au CNRS, IREMAM, politiste et sociologue spécialiste de l’Islam en France, s’emparent du concept de laïcité, retournant à ses fondements historiques, touchant du doigt sa complexité et écoutant son
vibrato dans la société actuelle.

 

Les Hétérographies circassiennes

Issu d’une collaboration entre le Centre International des Arts en Mouvement (CIAM), la Cie Les Singuliers, l’Institut de Recherches et d’Etudes sur les Mondes Arabes et Musulmans (CNRS/Aix Marseille Université), l’antiAtlas des frontières, le projet LabexMed (Fondation Amidex) et la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (CNRS), Hétérographies circassiennes réunit des artistes de cirque et des chercheurs en sciences humaines autour d’un moment inédit de rencontre et de parole ouverte. Une exploration arts-sciences savoureuse, hors des sentiers battus.

Sur une idée originale de Vincent Berhault et Cédric Parizot

Avec Cédric Paga, Olivier Tourny, Vincent Berhault et Vincent Geisser


Production Centre International des Arts en Mouvement, avec le soutien du LabexMed, de l’IREMAM, TELEMME et de l’IDEMEC

OLIVIER TOURNY
Musicologue et ethnomusicologue, chargé de recherche au CNRS, Olivier Tourny est titulaire d’une thèse intitulée « Systématique de la musique liturgique des Juifs d’Ethiopie » publiée en 1997 sous la direction de Simha Arom. Entre 2000 à 2003, il est le créateur et le directeur du programme Musiques traditionnelles d’Ethiopie (MAE, CNRS, Yared Music School). De 2004 à 2008, il crée et dirige le programme Ethiopian Music Dances and Instruments (Patrimoine Intangible de l’UNESCO Paris - Addis Abeba, Gouvernement de Norvège, Institute of Ethiopian Studies, Ministères éthiopiens de l’éducation et de la culture, MAE-CNRS). Affecté en tant que chercheur au Centre de Recherche Français à Jérusalem de 2008 à 2010, il en prend la direction de 2010 à 2014. De retour en France en 2014, il intègre l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne Européenne et Comparative de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme à Aix-en-Provence.

CEDRIC PAGA
Après une enfance smurfée et des études dilettantes et passionnées de lettres modernes, Cédric Paga plonge en 1992 et en autodidacte dans le spectacle vivant comme acteur danseur polymorphe. Il pratique notamment le théâtre masqué, le buto, le cirque et la pensée agissante. En l’an 2000, il crée Ludor Citrik, un clown bouffon avec lequel il multiplie les expériences spectaculaires ayant attrait au débordement de la vitalité et à la puissance énergétique de la jubilation. En 2002, il est lauréat de Jeunes Talents de Cirque et crée au Prato Je ne suis pas un Numéro. En 2007, il donne sa première sadicomédie: Mon Pire Cauchemar, un quartet sur le clown des films d’horreur et la torture mentale, puis en 2008 avec Isabelle Wéry une pièce intitulée La Nudité du Ragoût pour le sujet à vif du festival d’Avignon. En 2009, il présente la flaque au Théâtre de la Cité internationale. En 2010, il confectionne avec le clown PA (Annicet Léonne) un hommage au clown traditionnel pour le Festival de Cornella en Espagne. En 2012, il crée un nouvel opus intitulé Qui sommes-je?, avant d’élaborer en 2014 une démarche autour de l’écriture spectaculaire, instantanée et contextuelle, Rance Gression. En 2019, il s’associe au clown le pollu pour la création Ouïe, consacrée au silence.

 

VINCENT GEISSER
Sociologue et politologue français, Vincent Geisser est chargé de recherches au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), chercheur à l’Institut de Recherches et d’Etudes sur le Monde Arabe et Musulman (IREMAM/CNRS) et enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence. Il est également président du Centre d’Information et d’Etudes sur les Migrations Internationales (CIEMI) et directeur de publication de la revue Migrations sociétés, éditée par le CIEMI. L’un de ses thèmes de recherche s’articule autour des organisations musulmanes et de la gestion publique de l’islam en France. Il est régulièrement invité sur les médias français, notamment sur France Ô (groupe France Télévisions) mais aussi sur les chaînes de Radio France (France Culture, France Info, etc.), France 24 et TV5 Monde. Outre ses activités scientifiques, Vincent Geisser est impliqué dans la vie publique marseillaise (sa ville d’adoption), où il participe à de nombreux débats sur le vivre ensemble.


VINCENT BERHAULT
Issu d’une formation universitaire en anthropologie, Vincent Berhault découvre la jonglerie au détour de voyages et d’une longue immersion en Turquie. Ce jongleur, auteur de cirque et metteur en scène est adepte des «nouvelles écritures» et acteur d’un cirque en pleine mutation. Après avoir écrit, mis en scène et interprété sa première création, La Veste, qui rencontra un franc succès lors de la première édition du dispositif Jeunes Talents Cirque Europe (CircusNext) en 2002 et reçut le soutien de plusieurs institutions, Vincent Berhault fonde la Cie Les Singuliers. Entre 2003 et 2019, il écrit une dizaine de créations, dont il se fait parfois l’interprète. De 2007 à 2009, il est artiste associé à la Maison des métallos, établissement culturel de la Mairie de Paris, et travaille en partenariat avec des auteurs et artistes turcs. Ses dernières créations, telles que Chroniques à la frontière, Entre et Oligoptik, en collaboration avec Cédric Parizot, anthropologue du politique, interrogent tout particulièrement le concept de frontière. En décembre 2019, il est nommé directeur de la Maison des jonglages.