La dystopie des heures creuses création

  • AYAGHMA

    France

    Danse hip-hop, mât chinois

  • 45mn
    Dès 5 ans
© Christian Varlet
© Julien Gros
© Christian Varlet

Présentation

Avant le rien, avant l’ennui, il y a le bruit assourdissant du monde moderne, la rumeur du dehors. Idéalistes réalistes et rêveurs, tous deux saisissent ces espaces d’ennui où leur imaginaire laisse de la place aux nouvelles intentions et à la création. Avec panache, ils proposent un éloge à l’ennui pour déjouer le présent, le rendre plus palpable peut-être…
Ils nous proposent de prendre notre temps, comme un défi contre l’idée à tout prix.
Ils s’aventurent à la quête de la verticalité, déplaçant leur pratique quotidienne et horizontale vers un autre plan, une ascension vers un nouvel endroit de déséquilibre, voire de risque.

De et avec Nacim Battou et Julien Gros
Musique Matthieu Pernaud
Scénographie "Caillou" Michael Varlet & Axel Queval
Technique Mathieu Guiseppi ; Axel Quéval (en alternance)

Avec le soutien du Théâtre du Rond-Point- Valréas, du Théâtre Le Sémaphore - Port de Bouc, L’espace de la Confluence – Auriol, le Conservatoire de Martigues – Site Pablo Picasso et La Loly Circus – Oraison.
La Cie AYAGHMA reçoit le soutien de la DRAC PACA dans le cadre du projet "Rouvrir le monde".

La danse hip-hop s’est imposée à Nacim BATTOU à l’âge de 19 ans alors qu’il découvrait « le monde de l’art », découverte qui exalte déjà une nouvelle aventure pressentie. En 2016, il crée la compagnie AYAGHMA avec l’envie folle de faire ensemble, de construire une équipe dans laquelle le commun réunit des singularités libres, une compagnie comme une bande de compagnons-artistes. Il s’agit d’élaborer ensemble, de construire un microcosme d’artistes dans lequel les relations pérennes ouvrent une temporalité de réflexions profondes et où les champs d’actions façonnent un espace d’expressions à chacun. Très sensible à la danse contemporaine et à son histoire, la gestuelle de Nacim BATTOU s’appuie essentiellement sur la danse hip-hop comme un langage à transformer, empreint d’une histoire forte d’engagements sociaux et politiques.

La compagnie se nourrit de rencontres d’artistes d’horizons différents - musiciens, photographes, comédiens, circassiens… - pour mettre en perspective une volonté partagée : la danse comme un horizon de relation au monde, où les projets s’élaborent autour d’une dynamique humaine collaborative et d’une approche artistique multidisciplinaire.

 

+ d'infos