Édito

 

Plus que jamais, nous devons continuer à rêver, à croire aux lendemains… Les artistes seront toujours là pour nous aider à ressentir la joie de vivre, ressentir l’émotion de la beauté, vibrer face à l’exploit et nous questionner sur l’évolution de notre monde, nous faire partager leurs inquiétudes et leurs espoirs.

Cette quatrième Biennale est possible, grâce aux 55 partenaires opérateurs culturels de la Région Sud. Ensemble nous avons imaginé un programme dans lequel la diversité et la création sont au rendez-vous avec 78 propositions artistiques dont 37 créations.

55 opérateurs de la Région Sud, 78 propositions artistiques dont 37 créations

La BIAC 21 privilégie la présence des femmes dans le cirque en recevant de nombreuses artistes, autrices, metteuses en scène de cirque. Elles seront quinze à être programmées dont Fanny Soriano, Florence Caillon, Mélissa Von Vépy, Sophia Perez, Maroussia Diaz Verbèke.

Nous accueillons aussi des artistes qui ont déjà marqué l'histoire du cirque contemporain comme Yoann Bourgeois qui sera l'artiste phare de cette édition et Johann Le Guillerm, Nikolaus Holz…, et des compagnies emblématiques comme la compagnie XY, Akoréacro ou le Groupe acrobatique de Tanger...

Nous abordons la question du répertoire avec plusieurs compagnies qui présentent d’anciennes créations et d’autres qui s’inspirent d’œuvres mythiques comme le Lac des cygnes ou Carmen ... Dans ce cadre, Archaos et Sylvie Guillermin remontent Parallèle 26, spectacle qu’ils avaient créé en 2006, en associant à ce projet d'insertion professionnelle le Pôle National Supérieur de Danse de Cannes et l'école de cirque professionnalisante Piste d'Azur.

Professionnels de + de 30 pays, rencontres, projet européen CircusLink

Carrefour incontournable pour les professionnels internationaux du spectacle vivant, les rencontres professionnelles auxquelles participeront des programmateurs de plus de 30 nationalités seront le lieu de débats, conférences, tables rondes et ateliers collaboratifs qui aborderont des thématiques transversales à la programmation de la BIAC et aux enjeux cruciaux de notre profession pour une activité plus « soutenable » : La place des femmes, le développement durable, la mobilité…

Au cœur de ces enjeux cruciaux, le Projet Européen de coopération CircusLink, cofinancé par le programme Europe Créative de l’Union Européenne, dont la BIAC est le chef de file, permettra de montrer la richesse et la diversité de la scène circassienne européenne.

Après la période que nous avons traversée, pendant laquelle les liens humains étaient plus limités, nous croyons que c’est au travers de la culture et pour notre part, du cirque, que nous pourrons ensemble réinventer des liens.

 

Raquel Rache de Andrade et Guy Carrara
Co direction d’Archaos Pôle National Cirque et de la BIAC